Belphégor

 

 

 

 

Belphégor

Ce soir du 19 juin 2005 vers 19h 26 ligne 2
Au Métro Père Lachaise Direction Nation
J’ai croisé Belphégor une non-femme
Dans un Tchador tout noir

Une non-existence dans un non-habit
Et une propriété privée absolue
Avec l’hygiaphone nécessaire   
Pour protéger des postillons
De ces chiens d’infidèles
 
Je me suis surpris à dire :
Mon Dieu ! Quelle horreur !
Ce truc noir qui est là devant moi
Nota bene J’ai déjà vu des femmes voilées
Des fois des mines renfrognées mais un regard
Même quelques fois coquettes
Avec des voiles multicolores

Mais là un voile tout noir de la tête aux pieds
Et là ! Non ! Je vous dis la grille cadenassée
Ma mère autrefois à l’église portait un voile
Mais des femmes-prisons,
Je n’en avais jamais vu avant
Que les ayatollahs qui se proclament
Qu'ils gardent pour eux leurs merdes !
je me disais que J’aurais voulu parler avec Belphégor
Mais elle montait et moi je descendais

Et elle est partie avec sa prison portable
Nota Bene Belphégor pour les gens
Qui sont maintenant âgés
d'un peu moins de 55 ans
C'est un traumatisme de jeunesse
De beaucoup de jeunes français françaises

Une émission  en N&B
qui  est passée en 1965
à la Télévision Française
dans une histoire très romantique
Ou il y avait une femme Juliette Gréco
qui était Habillée dans un habit tout noir
un fantôme masqué Dans un Louvre très sombre
et  qui était quasi vide dans la nuit

Bruno Quinchez Paris le 19 juin 2005 et mis sur le site le 26 mars 2021

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire