Psychologie de bazard, religieux, Philosophie

  • Des commentaires 7-02-2021

    Des commentaires...

    Une grosse fatigue qui est en moi
    Non là ! Je ne sais plus vraiment
    Si ce que je dis, c'est bien lu sur le site
    Il y a aussi pour moi quelques petits manques

    Parfois j'ai cette mauvaise impression
    D'être un véritable emmerdeur, un malpolis
    Dans ce monde un peu brutal des publications
    Un monde qui voudrait tout changer efficacement

    Les choses de demain, celui qui nous vient là
    Celui là il me dit ainsi en moi-même en y songeant
    Tous cela, que je pense en vous lisant tous sur le net
    Que dire de ce monde bizarre, celui des connectés

    Ce truc bien trop bavard, celui là où nous sommes
    Je sais bien que ce monde il n'appartient à personne
    Perso j'aimerais avoir plus d'échanges partagés
    Qui soient vraiment des choix qui soient fraternels

    Choisir quelque mots qui soient plus simple
    Sans se croire le meilleurs de tous les blablateurs
    Sur le net je sais bien es amis et bien des bavards
    Parfois j'aime relire des gars comme Rimbaud et Verlaine

    Eux au moins, ils ne font pas de la politique et il l'évite
    Mais ils nous disent, avec tous leurs mots poétiques
    Toute la tendresse partagée, et la vérité de la poésie
    Ces trucs bizarres, se sont des gars qui papotent beaucoup

    Bruno Quinchez Paris le 7 février 2021

  • Aphorismes, angéliques

    Aphorismes, angéliques

    Avez-vous parfois songé
    Aux malheurs d'un ange triste ?
    Non ! Alors songer à la peur
    D'un enfant, se croyant abandonné...

    Avez-vous vu, des anges jaloux ?
    Des ces anges qui sont boudeurs...
    Peut être des anges râleurs, des anges colériques...
    Bref de ces anges qui désirent !

    Ce qui est merveilleux dans le désir et le sexe,
    C’est de savoir un être qui est plus que soi-même
    Parfois je songe à une dame trop absente
    Des choses de ma vie de grand solitaire

    Pour être seulement un prolongement de son âme
    A travers l’autre, celui que l'on aime
    Certains,ils se contentent de peu
    Ne dit-on pas que se sont des sages

    Non Moi ! Je ne suis pas un ange
    Mais je sais beaucoup de choses
    Et je sais parmi toutes ces réalités
    Que la vie,c'est une chose merveilleuse...

    Nous passons par toutes les nuances
    De l'âme qui reste très humaine,
    Depuis les crimes, les plus atroces
    Jusqu’aux splendeurs altruistes

    S’habituer, au provisoire, sans stresser
    C'est la preuve, d’une bonne adaptation.
    Parfois être dans la vie beaucoup trop occupé
    Regarder les myriades des mots divers

    Un ange, il est certes heureux éternellement
    De la vie qu'il partage avec Dieu !Tout Là-haut
    Mais pour nous tous les humains ici sur la Terre
    Notre existence, c'est celle que nous vivons

    C'est bien une durée qui reste provisoire
    Où nous passons; par moments successifs
    Dans une multitude, d’états très variés...
    Y aurait il des trucs qui soient incroyables ?

    Bruno Quinchez Paris  le 13 février 2010
    Remis en forme à Paris le 5 févier 2021 

  • Les curés, ils sont fauchés, parait il

    Les curés, ils sont fauchés, parait-il

    Là je vois sur internet que les communautés religieuses
    elles ont des problèmes de sous,il est à savoir que les pratiquants
    ils ne vont plus aux offices religieux, cela à cause du confinement imposé
    et que question des sous qui manquent, ça pose des problèmes à certains curés

    Bruno Quinchez Paris le 2 février 2021

    les offices avec plus de mille personnes, dans l'église,
    Ben ça n'existe plus du tout, pour des histoires de confinements
    avec un raisonnement basique, sur tous les sous des quêtes
    ben de nos jours ! ça tends plutôt vers zéro

    Bruno Quinchez Pars le 4 février 2021

  • Quelques Questions

    Quelques questions

    Je songeais en moi-même
    Après vous avoir lu sur le site
    Que je n'étais pas tout seul
    Dans ce monde de bardes bavards

    Y a-t-il un lieu où écrire ?
    sans se dire meilleur que vous
    Je sais des blablas insensés
    Dans un monde qui est plein d'écrits    

    Oui ! y voir une certaine lassitude
    Mais  celle que j'ai peut-être en moi
    cette vraie folie de vouloir écrire plein de choses
    qui se veulent toutes  nouvelles

    Et parfois je me dis que je ne sais pas
    Peut être ai-je un monde qui manque
    Dans ma petite tête de poète
    Je sais aussi toutes mes pensées

    Et d'innombrables choses diverses
    Qui sont en moi dans ma tête
    Délirer comme un vrai dingue
    Ou ce vouloir poète c'est mon choix

    mais Je suis venu plutôt à la poésie
    Les mots, ils parlent à mon cœur
    Et ils tranquillisent mon âme
    Je sais de ces riens que je vis

    Comme de la tendresse
    Et des choses incroyables
    Ceux de ma propre philosophie
    Mais je vis sans professer

    Pas assez fou certainement
    Je me suis souvent dis
    Tait-toi ! Mon petit Bruno!
    Soit donc juste un vivant

    Dans ce monde où tu vis
    Entre tes silences et tes manques
    Je ne sais pas toutes ces vies
    Je vis dans un monde absent

    Bruno Quinchez Paris le premier février 2021

  • Quelques Riens....

    Quelques Riens

    Les mots qui viennent ici
    Et qui passent lentement là-bas
    Quelques-uns qui me disent
    Toutes ces vies ordinaire d'un vécu

    Entre des histoires d'animaux sages
    des petits riens de son quotidien
    Caresser minou et le laisser vivre
    Quelques fois le voir parti au loin

    Dans quelques lieux bien mystérieux
    Un Chat de gouttière, ou un chat casanier
    Le voir vivre, dans toute sa vie de chat
    Mais ignorer toutes ses victimes tuées

    Il est vrai que notre doux minou
    C'est aussi un grand chasseur
    des petites bestioles assez fragiles
    Entre des souris qui sont dans les herbes

    Et des oiseaux qui sont tous gris
    Ceux là qui vivent dans des parcs
    Ceux de notre ville au quotidien
    Entre des trottoirs très encombrés

    J'aime bien ces chats qui passent
    Je les caresse avec de là tendresse
    Même si parfois, ils sont des vrais tueurs
    je les aime mieux que les chiens qui aboient

    La nature ou je vis, elle me dit aussi
    Que les chiens sont trop apprivoisés
    Tandis que les chats, ils s'imposent à nous
    Sans qu'on puisse vraiment les refuser

    Curieusement je les préfère ces chats
    Les chiens, ils sont certes très fidèles
    Mais je ne sais jamais en les voyant
    Si  ces deux là ils peuvent vivre

    sans nous ces humains Bizarroïdes
    dans des bicoques assez grises
    Dans la ville où nous vivons
    Dans des ensembles en béton

    Parfois je vois des disputes assez fortes
    Entre ces deux bestioles de mon quotidien
    Pas facile de partager nos vies entre ces deux
    Des bestioles de nos vies bien ordinaires

    Bruno Quinchez Paris le 24 janvier 2021

    Lire la suite

  • Des horaires; entre l'hiver et l'été

    Des horaires Entre l'hiver et l'été

    En hiver un peu comme en ce moment de janvier

    Le soleil il se couche vers 17 h heure de la nuit qui tombe

    Mais en été le soleil se lève vers cinq heure du matin

    Bien que tout cela ne soit pas vraiment exact,

    en effet les horaires, ils varient aussi un peu

    Le calendrier, il s'adapte sur des périodes de quatre ans

    Bruno Quinchez Paris le 21 janvier 2021

  • Comment écrire ?

     

     

     

     

    Comment écrire ?

    Comment pouvoir dire
    un truc immortel qui restera ?
    Cela je ne le sais pas trop,
    sans doute une chose commune !

    Ma bibliothèque,
    elle est faite de beaucoup
    de choses écrites
    Parfois, un petit je t'aime

    que je lise sur le site,
    c'est bien suffisant !
    Être lu ou être connu tu parles,
    je sais plein de poètes inconnus…

    Qui sont dans ma petite bibliothèque
    au milieu des poussières !
    Victorugueux le bavard,
    est-il vraiment un gars qui est sérieux ?

    Bruno Quinchez Paris le 31 mai 2020
    Et remis en forme le 8 janvier 2021

     

  • Noël qui nous vient

     

     

     

    Noël qui nous vient...

    Noël ? Je ne sais pas trop ce que c'est pour vous !
    Mais voici bientôt Noël qui nous vient bientôt
    Avec toutes ses lumières qui brillent dans la nuit
    Je sais des gamins  qui sont heureux en famille

    Je sais aussi des solitaires sans compagnes
    De ces gens qui vivent le confinement imposés
    Les chose chrétiennes, pour cette fête, elles vont manquer
    J'aime souvent songer à un gamin; qui est  aussi très pauvre
                                                                                                                         
    Ce monde où nous vivons avec le confinement
    C'est un monde qui n'est pas très sympathique
    Il parait que les gamins, ils ne craignent pas le coronavirus
    J'aime croire que dans un taudis naitra un grand humain

    Parfois je songe à un Jésus qui vivrait  dans l'Israël contemporain
    Mais pour gérer la paix ça ne sera sans doute pas facile à vivre
    Ce monde où nous  vivons, il doit épargner ses prophètes
    Je ne connais pas demain, mais j'ai la vie qui se partage

    Dans ma famille Noël, ce n'est plus vraiment une fête chrétienne
    Sans se dire athées, je sais de ces visions très humaines
    Les curés sont devenus des gens totalement infréquentables
    Je continue de croire en jésus mais je ne sais que dire des curés

    Il y a un truc que j'entends dire sur les assemblées dites religieuses
    Pas plus de six personnes ! ça donne des églises  qui sont vides
    Je ne connais pas la manière de prier ensembles pour ces croyants
    J'aime évoquer ce gamin, qui nait dans une crèche très pauvre

    Bruno Quinchez Paris le 22 décembre 2020
    solstice d'hiver et 3 jours avant Noël

  • Des propos sur ma foi

     

     

     

    Des propos, sur ma foi...

    Je ne saurais que dire, sur tout ce que vous croyez
    Entre nous ! Que vivre ? Et que dire ?
    Dans le quotidien que vous partager !
    Avec nous tous ceux là qui vous lisent ici

    Je me dis parfois, Bruno dis-tu toute ta vérité ?
    Non !  Je le dis rien et pas plus que vous le croyez ...
    Et que toutes les dingueries de ma foi personnelle
    Je ne sais que dire sur vous, je sais seulement votre présent.

    Vous savez, pour moi qui écrit  je ne sais pas si parfois,
    si c'est vraiment des dingueries qui sont toutes personnelles,
    j'aime parfois plutôt, des réalité matérielles des livres écrits
    toutes celles-là les choses d'un matérialiste qui est généreux,

    Je me dis aussi que parmi tous les dingues que j'aime,
    dans tous ceux là qui sont plus ou moins mystiques,
    mais  j'oublie les curés,  qui sont dans des églises policées
    ils sont en général trop conservateurs et assez peu socialistes !

    Vous savez parmi les saints que j'aime oui il ya en a  aussi,
    ils sont de ces gens qui sont très généreux, et pas de pouvoir
    J'aime des gars comme l'abbé pierre, un curé avec des chose sociales
    J'alme beaucoup ces curés dingues qui échappent à la norme

    l'église parfois, elle évite, certains mystiques trop  hors-normes,
    Elle ne canonise que des  gens de la norme des catholiques
    Je n'aime pas plus tous ses saint qui font des miracles,
    oui ! Ils sont plus des religieux, que des gens vraiment généreux,

    je ne sais pas la différence ,dans celles qu'on nous impose,
    entre le socialisme soviétique et toutes les histoires des curés,
    Parfois je me dis que pour l'homme, celui qui se dit généreux,
    il dépasse les idéaux, entre les politiques et les religieux,

    Parfois je doute mais parfois ,je sais des aides sociales,
    ma foi c'est ce truc bizarre, sur toutes les aides que j'ai eues,
    Le ciel qui est assez haut, il y a des myriades d'étoiles
    mais mon cœur qui est trop tendre, il échappe au curés


    La vie commune, cela nous reste un partage commun,
    Je me moque de certains miracles, parfois  très bizarre
    des personnes mystique  qui sont parfois sans un vrai amour
    Les choses du quotidien, banal et ordinaire notre  vie  affective

    Elles sont surement votre vraie vie, celle de la douleur de l'être
    Et non pas toute ces dingueries,  d'un quotidien  du commun
    Je n'imagine pas un saint  tendre qui nous fasse l'amour dans le sexe
    la vrai solitude, elle est aussi un manque d'amis, et c'est mal vécu

    Comme toute ces absences de rien du tout, de ces dame qui me manquent
    Je ne suis pas homo je comprends mal l'amours pour nos frères
    J'ignore tout ce que vous dois vraiment, je vous vois ici sur TLP
    Pour ce jouet bizarroïdes que  sont  des mots  trop surprenants

    Je ne sais pas ce que sera ce demain, la mort ne me fait pas peur
    Ce temps qui nous vient là dans le futur, j'ignore le monde du futur
    Aujourd'hui j'écris ce poème et pour demain, vous savez il est à voir
    Il ya des myriades de poèmes divers là sur le net où vous me lisez

    Bruno Quinchez paris le 3 décembre 2020

     

     

    Lire la suite

  • Demain ? Cet inconnu !

    Demain ? Cet inconnu !

    Le futur et ses technologies, ils nous échappent
    Un ange c'est parfois un être banal mais qui est très tendre
    Mais ce qui adviendra dans le futur je ne le sais pas !
    OUI ce futur qui vient, il peut encore nous surprendre

    cela n'en déplaise aux dingues de la Bible
    Les prophéties de la Bible, elles sont parfois assez horribles
    quand elles nous parlent de fin du monde avec des catastrophes
    Je sais Notre époque et toutes ses histoires de Covid-19

    Je me dis que nous vivons dans un monde sans la Bible
    Nous vivons dans un autre monde que celui des prophéties
    Il s'agissait de divers malheurs venant des prophéties du ciel
    ou seul les gens d’Israël, ils s'en sortent plutôt bien

    Je me méfie de tous les prophètes qui passent dans l'actualité
    Parfois je me dis quec 'est des gens qui font de la politique
    Il est à savoir que demain qui vient, il n'est pas écrit
    La seule vérité que je sache sur nous tous les terriens

    C'est que nous vivons sur une petite planète limitée
    Je ne sais pas si nous irons dans toutes les étoiles
    J'ignore ce que pense un extraterrestre tout là haut
    Je sais seulement des myriades d'êtres vivants ici sur terre

    Nos contemporains, Ils connaissent des technologies plus évoluées
    Mais ils savent aussi que les politiques sont capables du pire
    Il faut que la morale nous soit commune, avec des choix secrets
    Il n'est écrit nulle part qu'il y ait une seule vérité qui s'impose à tous

     

  • Une réponse

    Une réponse

    Savez vous vraiment ce qu'il y a après votre vie présente ?
    Je ne saurais que dire sur ce manque de vie, le non être
    Je ne sais pas si ce vide un manque qui serait  celui de notre mort
    Je vois des amis angoissés qui veulent arrêter leurs vies trop lourde

    Parfois je vois des gens de foi qui se soucie peu de maintenant
    Le ciel possède des anges qui vous tiendrons compagnie
    Mais moi, j'ai confiance en certaines personnes de mon vécu
    Mais j'ignore toutes ces vérités qu'elles nous balancent avec certitudes

    Mais je ne sais pas pour après, y aura- t-il ces vie partagées
    Cette vie qui sera absente de nous-mêmes, ici et maintenant
    Je me dis parfois mes deux parents ils sont maintenant  très absents
    Je me souviens d'un repas commun  celui que nous partagions

    Entre divers plat que préparait ma petite mère Maitresse de maison
    Je ne m'en souviens plus vraiment, car c'est un passé lointain
    De nos jours je me fais plus toutes ces choses qui sont assez banales
    Je dois choisir entre de la viande, des tomates mûres et des pattes
     
    Je rêve parfois à ce passé où je voyais des amoureuses qui me sourait
    Je n'ai jamais pu donner suite juste une histoire de sous qui me manque
    Je ne sais que dire de plus sinon que ma vie, elle n'a pas été trop rigolote
    Les choses de ma vie, elles se sont souvent interrompues, même avec les dames

    Il y a des enfants qui sont nés  chez mes frères et sœur mais pas chez-moi
    je ne suis pas assez dingue, pour vivre à plusieurs et cela certainement
    Jamais été recruté par les associations qui vous prennent totalement en charge
    Je reste un solitaire dans un monde d'individus qui sont plus ou moins égoïstes

    Et  que pouvoir vous dire sur l'après de nos vies, toutes celles qui se sont éteintes
    NON ! Je ne sais pas vraiment ce qui y aura dans mon au-delà après ma mort
    Il y a des choses entre toutes les prophéties qu'on nous balance dans les religions
    Vouloir vivre Avec la croyance d'un vécu extraordinaire qui serait avec des miracles

    Tous ceux-là d'une vie incroyable et imaginée,  cette vie étrange comme si vous la viviez
    Mais pourquoi croire entre toutes les folies qui nous sont dites par des  vrais dingues ?
    J'aime à croire que pour l'au de-là, c'est  déjà un autre monde et qu'il nest pas écrit
    Mais je ne sais pas plus, que vous autres, à qui je cause et vous comment allez vous ?

    je n'ai jamais fréquenté des morts et qu'ils m'aient parlés, J'aime mes deux parent
    Mais je sais aussi que j'ai vécu autrefois des choses bizarres, des histoires dans ma tête
    Des chose toutes inexplicables et impossible a raisonner dessus, un monde brouillons
    malgré tous ces psychiatres de mon vécu et leurs discours beaucoup trop rationels

    Ils sont tous resté perplexes, sans résoudre quoique se soit, J'ai vécu des trucs bizarres
    Mes dingueries, Oui! elles n'ont pas d'explications rationnelles dans les mots données
    mais elles sont encore interrogatrices pour  tous mes soignants parait-il ?
    Je suis parait il un poète de ces dingues qui écrivent du ce monde où nous sommes

    Il ya des mots qui se suivent et certains me parlent de la vie et de l'être
    Dans un livre il ya des mots que parfois on garde pour soi c'est un poème
    Un ciel qui est fait  avec des myriades d'étoiles, qui sont toutes là-haut
    OUI il contient plus que toutes les prophéties qui ont été faites dans notre passé

    Les mots les plus simples, cela reste les mots tendresse  et amitié
    Un amour véritable il ne se soucie assez peu de nos faiblesses et fragilité
    Je me dis  que j'aime des gens simples, dans tous ceux que je fréquente
    Et non  pas ces dingues  allumés qui se disent les prophètes d'un Dieu

    Oui vous savez, Il y a autant de prophéties, et autant de sujets de disputes
    Le seul prophète que j'aime bien c'est le gars Jésus qui est resté un doux
    Un gars qui a dit quelque belle vérités, pour nous tous ici sur Terre
    Mais je n'aime pas trop ces disciples et toutes leurs guerres saintes

    Le ciel; il est fait d'inconnus et non pas de prophètes qui sont montés tous la haut
    Je ne sais pas si nous irons dans les étoiles, mais nous devrons changer notre monde
    Il ya de nos jours des gens accablé par le covid19 et le manque de solution
    Un enfant qui vient, il doit savoir notre époque, elle n'est pas toujours très sympathique

     

  • Des propos Politique 22-11-2020

    Des propos politiques

    Une réponse à un gars d'extrême droite qui nous parle de la vraie France comme si l'extrême-droite de marine le Pen, elle avait des bases purement françaises. Je suis français et je me dis certes on vit l'Europe, mais la France elle existe encore. Le monde contemporain, il devient complexe avec de multiples niveaux, je reste français, mais je ne suis pas lepéniste, ma conscience, elle refuse certaines choses.

    La France possède une grande culture humaniste.et cela depuis longtemps disons entre 1789 et après, des fois je me dis que je vis dans une Europe qui s'impose a nous, c'est des lois communes, les allemands de cette Europe, ils sont devenus des gens très fréquentables. Il n'y a plus vraiment d'idées nationales, je sais des idées communes sur l'écologie et parfois je songe a mon passé de français, celui qui a oublie tous ses conflits destructeur, sans vraiment savoir tout ce que nous aurions faits vraiment en tant que français,

    Je me dis aussi que nous vivons une époque de dingues avec le coronavirus et je saurais que dire d'une pensée qui soit purement française.. Je suis désolé mais l’extrême droite de madame le Pen, ce n'est pas ma France. Pour moi l'idée d'une vraie gauche, elle a été détruite par le parti socialiste et toutes ces histoires de gros sous je ne sais pas nos lendemains, mais pour les idées racistes, ça n'est pas mon monde. J'imagine mal exclure mes voisins

    J'ai certes une culture chrétienne, mais non je ne suis pas pour le fascisme.si Macron a été élu c'est surtout pour le rejet de madame le Pen..j'aime encore cette idée qu'il y a encore une extrême gauche, comme celle de Mélenchon et quelques écologistes. Parfois je me dis ce monde où nous vivons il doit se débloquer avec tout ce social demain pour la France ça vous échappe, nous vivons une époque assez dure, il n'est écrit nulle pas ce demain qui vient

    J'ignore tout ce qui sera fait pour nous, je ne suis pas prophète. Ni vous un monde où les gens n'en savent pas plus pour eux. J'aime à croire dans des rêves puissants de ses réalités basiques comme le partage pour ces malheureux qui le vivent plutôt mal,  être suffisamment riches pour pouvoir vivre

     Bruno quinchez paris le 21 novembre 2020 remis en forme le 22novembre 2020

  • sur la foi suite

    Sur la foi...Suite

    Des fois je me dis, que pour tout cela, je me tais
    Mais il y a aussi d'autres mondes, sans que ce soit ma vie
    Des myriades d'autres mondes, où ce silence m'angoisse

     

    Je ne sais pas ce que vous pensez vraiment en vous même
    Mais y aurait-il une vérité qui soit  seulement l'unique?
    Je sais aussi des myriades de gens tous bien vivants

     

    Pour Dieu ? Je vous le laisse à vos choix personnels
    La religion, ce n'est pas mon vécu, celui que je partage
    je sais beaucoup trop de dingues, qui sont capable de tout

    Bruno Quinchez Paris le mardi 3 novembre 2020

     

  • Des histoires de foi

     

     

     

     

    Des histoires de foi...

    Personnellement  je perds la foi
    En voyant des églises pleines
    Et des curés qui sont parfois très flics
    Oui ! Ils sont peu ouverts aux pauvres

    Dans mon passé d'autrefois
    Je voyais un curé qui était socialiste
    non pas du parti socialiste de Tonton
    mais il était assez proche des communistes

    J'ai eu aussi dans mon passé des prêtres ouvriers
    Oui ! J'en ai connu tout près de l'usine Panhard
    Notre paroisse, l'église saint Hippolyte
    c'était  aussi un mélange de classes

    Bruno Quinchez Paris
    le premier novembre 2020
    le jour de la Toussaint 

  • Quelques Fantômes

     

     

     

     

    Quelques fantômes, en ce début de novembre

    Personnellement vous savez, je n'aime pas trop
    Cette période des morts, celles de début novembre
    Entre la Toussaint et ce jour qui vient après
    Il y a en ce moment des choses que je n'aime pas

    Des fantômes, qui sont mis largement en vedettes
    Je sais pour tous ceux là parmi ceux que j'aime
    Mais ils sont bien morts mes deux parents
    Ma mère qui est morte le 5 novembre 2005

    Mon père qui nous a quitté, quatre ans avant,
    Avec un problème au cœur, cela dans un hôpital
    Ils me manquent tous les deux, car beaucoup trop absents
    Mais c'est parait-il la vie; je regarde la vie chez mes neveux

    Mais pour moi.. Ces deux, là ! Ils sont bien trop absents,
    Je sais bien quelques histoires, dans toute notre famille
    Pour tous mes absents, ils sont parmi ceux que j'aime bien
    Je ne sais plus dire, qui est là bien vivant et qui est absent

    Ainsi je sais voir, toutes les vies qui sont vécues
    Entre celles-là, qui sont bien présentes ici et là
    Avec toute ces vie banales, celles que je partage
    Juste quelques riens, comme de se savoir aimer

    Bruno Quinchez Paris le 27 octobre 2020