Politiques, Philosophies et débats

  • Un nouveau Monde

     

     

     

    Un nouveau Monde

    Un Monde sans TV
    Un Monde sans le Net
    Un Monde tout petit

    Un Monde sans multinationales
    Un Monde sans passés
    Un Monde où ailleurs est à 20 kms

    Un Monde de marcheurs
    Un Monde sans voitures
    Un Monde sans essence

    Un Monde sans gadgets
    Un Monde d'après Krach
    Un Monde où l'Homme est la Référence

    Un Monde sans argent
    Un Monde sans usine
    Un Monde sans chefs

    Un Monde de chefs de meutes
    Un Monde où les hommes, ils ont rétrécis
    Un Monde post moderne

    Un Monde rêvé et cauchemardé
    Un Monde de sans emplois
    Un Monde de guerriers

    Un Monde à la Mad-Max
    Un Monde de bouffeurs de racines
    Un joyeux Bordel de Monde

    Bruno Quinchez Paris le 2 décembre 2004
    Et mis sur le site Paris le 29 mars 2021

  • Labyrinthes

     

     

     

    Labyrinthes...

    Le rêveur dans le labyrinthe
    croisera-t-il le Minotaure ?
    Ce croqueur d'enfants perdus,
    le roi des aulnes

    Le fil d'Ariane permettra-t-il
    de sortir avant le crime ?
    Ou le rêveur deviendra-t-il
    à son tour un assassin  ?

    Mille questions que je me pose
    sur cette banale réalité
    Quand les enfants n'ont pour guide
    que le programme TV !

    Autre fois dans mon adolescence
    je lisais des bouquins très connus
    Les libre enfants de Sumerhills,
    ils ignoraient trop du réel

    Ils vivaient dans un monde
    sans limite et sans bornes
    Alors que notre réalité
    ce n'est qu'un vaste labyrinthe

    Dont personne ne donnera
    les plans pour en sortir
    J'ai appris quand j'étais gamin
    chez les boys scouts

    A prendre un azimut
    et à me servir d'une boussole
    Plus tard l'informatique
    elle m'a appris les algorithmes nécessaires

    Mais personne dans ma vie vécue
    ne m'a jamais donné les plans
    J'ai bien lu dans des livres
    des labyrinthes mythiques

    Ceux de la littérature,
    ceux des mathématiques
    Mais aucun ne donne la solution  
    mais ils ne posent que l’énigme

    Je le sais et je me le dis parfois
    que nous sommes dans le labyrinthe
    Ce n'est pas un mythe
    mais des murs qui se dressent

    Entre les bonnes issues
    et les fausses sorties
    Il ne faut  pas désespérer
    Dans tout ce qu'on a appris

    Car la solution la plus simple
    c'est de dissoudre le labyrinthe
    Par le doute absolu
    de cette réalité labyrinthique

    Et la certitude absolue
    que la vérité donnée
    Et elle est toute simple
    Mais beaucoup préfère le labyrinthe

    Car chercher une solution
    c'est stimulant pour l'esprit
    Alors que la vérité nue
    Elle reste une évidence trop simple
     
    Sachez donc voir la vie qui va
    et sachez ce que vous chercher !
    Cherchez-vous la vérité
    ou aimez-vous le labyrinthe ?

    Les mots que vous lisez
    Ils sont parfois mal compris
    Parfois ils disent des vérités
    Celles là  qui sont bien vivantes

    Bruno Quinchez Paris le 20 juin 2005
    et remis en forme sur le site le 27 mars 2021

  • Prophétie de fin de printemps froid

    Prophétie de fin de printemps froid

    Ce soir j'ai des sueurs froides,
    Un chaud-froid que je n'aime pas
    En général ça précède un bon rhume,
    Je tiens à dire les jours sont chauds

    Avec un fond de l'air qui est  très frais
    Et quand j'aurais dis cette banalité ordinaire
    Non ! Je vous dis quand vous ne serez pas plus avancé
    Pourtant mes frissons, c'est bien réel

    Je vais me coucher tant pis pour le reste
    Le monde peut bien tourner sans moi
    Ah ! Mon dieu ! Parlez-moi d'amour...
    Histoire que je vous foute

    Une bonne paire de claques
    Dans la gueule car ça fait du bien
    Il est des loosers métaphysiques
    Qui attendront sans craintes

    Que le soleil s'éteigne
    Et que les fleurs épanouies
    Celles là! Des jolies fleurs de printemps
    qui veuillent se laisser mourir

    En donnant des graines fertiles
    Il est aussi des assassins du ciel
    Qui crèveront la panse pleine
    Il est des idiots savants

    Qui écriront des équations sans noms
    Il est aussi des pacifistes
    Qui se renieront  sans révision
    Pour avoir cru à leur au destin

    Je sais des fleurs de cerisier
    Bien trop fragile en ce printemps
    Quelques temps qui sont trop frais
    Et des gelée de ce mois de printemps

    Les cerisier il seront épanouis
    Il est des salopards trop riches
    Qui deviendront des saints du ciel
    Il est des noirs qui blanchiront

    Leur nuits au hasard des jours
    Il est des blancs qui vendront
    de la blanche à des enfants noirs
    Et des enfant noirs trop absernt

    Il est des absurdes
    Qui deviendront la norme pour tous
    Il est temps de partir!
    Levez-vous terroristes boursiers

    Vent mauvais ! Emporte au loin!
    Ces mauvais rêves, d'une mauvaise vie
    Les mauvaises femmes passeront
    Elles s'achèteront de mauvais hommes

    Le bordel ambiant de nos vécus
    Il deviendra un couvent de nonne
    Et pépette Laëtitia Casta...
    La dame qui est vue toute nue

    Elle sera une sainte parmi toutes
    Je désirerais des dames déshabillées
    Les hommes de biens de nos vies
    Ils auront les salopes pour héritières

    Les salopes elles s'accoucheront
    Elles aussi de lendemains qui chantent
    Et l'on chantera l'internationale,
    Avec toud les rythmes du tango

    Je ne sais que dire des pays latins
    Les militaires qui rompront le pas
    Et ils valseront en syncopes
    Dans des tangos argentins

    La mort elle n'aura plus de masque,
    Et toute nue... Tous les hommes la désireront
    mais la mort qui ne voudra pas d'eux,
    Car elle les trouvera tous trop lourds

    Ainsi leurs karmas vécus les écrasera
    Et ils seront broyés par leur merde
    Les maxillaires de la camarade
    Ils seront en grève illimitée

    Et la lune insolente poussera
    Un long hululement métaphysique
    Dans un ciel de printemps frais
    Le ciel de févrierpasse

    Ces jours là les hommes
    Qui chercheront partout
    Leur presque rien d'âme
    Et ils ne la trouveront plus

    Dans le marché du foutre
    Où ils vivent trop ordinaires
    Sans leurs âmes,juste leur sexe
    Ils n'existeront plus comme des absences

    A jamais, ad-aeternam
    Nous serons ainsi quelques-uns
    Dans les myriades de choses
    De nos vie qui sont écrites

    Je ne sais pas si je vous lirais
    Vous autres, de ci et de là
    Ma bibliothèque est pleine
    Et je ne sais pas où vous êtes

    mon temps qui passe
    Et toutea les choses
    de ma vie trop lasse
    ma vie, celle là qui passe

    Le ciel qui se tait
    Il ignore tous vos écrits
    Je ne lis plus
    Mes recueils de poésie ça m'agace

    Je vais sur le net
    qui est plein ee choses
    qui sont écrites
    et pas toutes sympathiques

    Cela dans un temps nouveau
    Celui qui vient et qui va
    Je e sais pas demain qui vient
    Et vous tous mes lecteurs

    Bruno Quinchez Paris le 24 mars 2021

     


     

  • un peu songeur

     

     

     

    Un peu songeur

    Ce soir neuf heure vingt, une heure un peu passée
    Je songeais, aux gens que je fréquente, de ci est de là
    Entre des grosses angoisses,  et ce vécu trop ordinaire
    Je ne savais que dire, Oui ! il y a ce coronavirus...

    Une maladie mal comprises et qui est assez angoissante
    Personnellement je suis un peu  inquiet la dessus
    J'entends dire plein de trucs différents sur cette maladie
    Je ne m'en soucie pas et  je ne me ferais pas vacciner

    J'ignore si c'est très sensé, je sais trop de sales histoires
    Je vois et je lis des gens sur internet et ils sont inquiets
    Dans ma famille je sais un frère, une belle-sœur et un neveux
    Qui ont eus cette maladie et ils en sont maintenant guéris

    Je sais aussi un vieille copine qui a été très mal et son mari qui est mort
    Je me dis parfois que l'âge est important, les vieux sont plus fragiles
    je suis moi même un vieux de soixante-neuf ans avec tous ses petit problème
    Mais ça ne m'impressionne pas, je me dis parfois que je verrais bien !

    Je sais un copain aveugle qui a attrapé cet truc et il s'en est sorti
    Un vieux, c'est quoi ? j'aime mes vieux amis; quoique ils me disent
    Je me sais fragile,  j'ai quelques problèmes de colonne vertébrale
    Mais pour cette saloperie, là vous savez, je reste trop solitaire chez moi

    Je pense souvent à tous les trucs qui nous sont dits sur les radios
    je me dis aussi que les médecins, ils disent des trucs contradictoires
    Je ne sais pas que vous dire cette maladie est trop complexe
    J'ignore les différences entre tous les vaccins dont on nous parle

    Bruno Quinchez Paris le 15 mars 2021

  • A propos de la Mort...

    A propos de la Mort...

    Je n'ai jamais été mort, c'est un fait
    qu'est-ce que la mort pour vous ?
    J'ai vécus pas mal de trucs bizarres,
    vous savez Je me sais télépathe

    Et ouvert a diverses choses
    que j'entends dans ma tête
    Les Psys,  ils parleraient de parano
    pour moi c'est du vécu quotidien

    Je me dis parfois en moi même
    Que je sus  Peut être très intelligent
    certes je suis  un peu délirant
    Je  me dis parfois que penser

    Des choses de mon vécu
    Certes vous savez je l'accepte
    Il y a plein de chose dans une vie
    Il me manque une histoire d'amour

    Je sais une dame d'autrefois
    Qui me dit des choses gentilles
    Dans un  ces disque qu'elle a fait
    Et qui est maintenant connu et vendu

    Je ne sais pas pour les histoires de cul
    Mais j'admets toute sa tendresse
    La branlettte ça va un certain temps
    Mais pour moi elle me reste dans le cœur

    Là je vous dis peut être des conneries
    sur mon rapport aux morts
    Mais ça me tournente un peu
    avec la disparition de personnes que j'aime

    Je pense à des morts
    comme  tous ceux là de ma famille
    et des amis poètes
    que je fréquentais autrefois

    Je ne sais que dire de plus
    que la mémoire elle ne ressuscite pas
    Il  y a bien des gens que j'aimais
    et que j'aimerais revoir

    Ma foi n'est pas suffisante
    pour croire à la résurrection
    Je sais seulement des choses
    Qui sont assez bizarres concernant cela

    De nos jours les morts
    Ils ne sont pas trop difficile pour la raison
    Je me dis parfois que je pense
    dans mes amour ceux là tous personnels

    Pour moi l reste bien des choses
    entre le présent et le passé
    Ma mémoire  est faites  de choses
    que j'ai choisies de vivre

    Là vous savez je peux  bien
    vous dire des trucs incroyables
    Mais  vous savez pour moi ce monde
    ce n'est pas l'histoire il change toujours

    Certaines personnes que j'aime
    elles sont pour moi encore crédibles
    Et oui pour moi elles peuvent revivre
    dans ce monde vécus

    Mais je vis dans un monde
    trop rationnel et matérialiste
    La religion est morte
    Du moins je vois des absences

    Peut être pour ces mêmes choses
    Je sais que les choses extraordinaires
    c'est juste une question de foi
    Ne pas tout mettre sur Dieu

    Bruno Quinchez Paris le premier mars 2021

    Lire la suite

  • Une Réponse

    Une réponse...
     
    Bibi ! si Parfois tu doutes
    Voilà une petite et belle chose
    Dans celles que moi je redoute
    Parmi toutes ces causes
     
    Pour demain, celui qui vient
    Non ! Je ne sais pas vraiment
    Dans tout ce qui est marrant
    Et  tout ce qui est plutôt bien
     
    Je ne sais pas chez toi
    Tu peux vivre avec ta foi
    Je ne sais pas tout le bon
    Ni les choses d'abandon
     
    Là-bas ! C'est le ciel, de ton pays
    C'est celui là où toi tu vis
    Et c'est pour moi trop lointain
    Cela j'en suis bien certain
     
    Bruno Quinchez Paris le 17 février 2021

     

  • Des trucs bizarres sur mon site internet

    Des trucs bizarres sur mon site internet

    Il m'arrive sur mon site internet des trucs bizarres, j'ai des fichiers images qui disparaissent parmi les images un peu ratées, certes ces images elles sont sans doute un peu abimées, tout de même heureusement mes fichiers images classiques pas de problème. Mais pour ceux là, ils ne sont pas trop pris en compte. A vrai dire je ne sais plus où ils sont vraiment ces fichiers abimés mais ils sont maintenant absents de mon site et cela  en cherchant partout sur mon propre site Ces fichiers donc j'ignore où ils sont. Bref une mauvaise impression d'être surveillé et cela je ne sais pas pourquoi. Je ne me suis jamais posé de question sur ce monde de dingues, celui où nous  vivons. Vous savez ! je me sais écouté comme télépathe mais je ne peux rien changer !  Je me dis aussi  en y pensant souvent il n'y a pas de raison que je fasse quoique ce soit.

    Bruno Quinchez Paris le 22 janvier 2021

  • Que dire de certaines Choses ?

    Que dire de certaines choses ?

    Chère Danielle M, Là je pense à toi ! Oui je t'aime ! Tu me dis des choses personnelles et tendres dans tes chansons, je suis sûr que ces chansons que j'écoute, elles sont pour moi,  je sais un cœur et un cul en 1977, cela même si tu es très loin de moi de nos jours...,J'ai connu une dame anorexique vers cette époque de la clinique psychiatique Dupré,. un nllieu de soin pour les étudiants, elle se situe à Sceaux,  je sais tes chansons qui me parlent

    J'ai beaucoup d'amis poètes, parmi tous ceux que je fréquente et que je lis; ils font des livres avec leurs poèmes je sais qu'ils sont comme moi, avec peu de ventes de livres papier

    J'ai quelques petits riens dans ma vie, ils m'ont beaucoup aidé, je sais de ces riens dans l'écrit, parfois ces petites choses, elles m'ont rendu très heureux parce que j'étais lus

    J'ai toujours eu une tête que je pense très pleine... J'ai en moi beaucoup de choses plus ou moins évidentes, comme un bla-bla incroyable qui bavarde dans ma tête ! Oui ce sont des choses que je me sais écoutées depuis  mon extérieur

    J'aime Jésus le prophète très libre et celui là qui reste unique, mais je me méfie des curés, car ils aiment trop le pouvoir par l'usage de mots qui ne sont pas toujours justes, pour eux il existe aussi des mensonges sociaux, ceux-là qui nous sont imposés comme étant vrais,

     je n'ai pas partagé ma vie avec des femmes, mais j'ai rêvé de quelques unes, je ne pouvais partager des réalités sociales juste une question d'un manque de sous

    Je ne me suis jamais pris pour Dieu ! Je sais des fous qui disent de folies, toute cclles là qui sont dites des vérités mystiques, même si je me dis que ce monde il a bien changé...Peut-être les mots les plus simples; ils sont à dire

    Je sais bien que je pourrais écrire des livres, mais je me dis aussi je ne sais pas vraiment comment gérer l'édition papier de ces livres, mes possibles acheteurs ils ont disparus

    Je songe a des histoires d'amours de diverses femmes, mais je ne connais pas la femme unique, j'ai été très amoureux d'une dame pendant longtemps, mais jamais de contacts ,sauf une fois avec une copine mais ça n'a pas duré

    La justice c'est cette réalité incroyable, il faut savoir qu'il existe des lois écrites et partagées, qui s'appliquent dans notre quotidien ordinaire celui de nos vécus

    La vérité la plus simple, c'est d'accepter de se savoir vivant et de savoir vivre ces petites choses de la vie que l'on partage

    La vérité parfois elle nous rend libre, mais je sais trop de dingues qui disent que leurs vérités personnelles en oubliant les autres

    La vie parfois; elle se fait de plein de petits riens qui font notre vie sociale et amoureuses, alors apprenez à aimer ces choses là, même si ça vous questionne

    L'amour il rends libre, c'est entre des histoires de culs, de tendresses partagées ou des mythes personnels d'un vécu, mais parfois c'est juste un fantasme incompris

    Le mensonge le plus commun, c'est une réalité imposées à nous tous, la réalité c'est de mettre de la valeur monétaire partout dans note réalité sociale

    L'église à beaucoup baratiné dans des histoire de foi, je ne sais pas que dire sur toutes les histoires de foi complexes dans des assemblées religieuses

    Les mots tendres; ce sont tous ceux-là dans tous ceux qui sont dit, ça vous guérit l'âme, il n'est pas écrit de recette pour cela

    Mes parents, maintenant ils sont bien trop absents, vous savez je parle peu à mes frères et sœurs... Non ! Je n'ai pas eu d'enfants et oui; je suis ce gars bizarre qui n'ose vous parlez de toutes vos histoires de familles

    Oui ! Je suis trop indépendant, pour les histoires de cœur et de cul, mais je ne suis pas homosexuel, peut être il faut y voir une liberté ou un manque dans le désir qui est plutôt mal compris

    Parfois j'écris de belles choses sur la vie qui va de-ci et de-là dans de belles histoires mais je me dis aussi que sur internet que tout ça ce n'est que du bruit dans un monde compliqué

    Pour la vérité! Ne jugez pas une affirmation qui vous est dites, certains lui préfèrent ces mots  que lon dit comme une réalité qui soit acceptable par tous donc universelle,

    Quelque mots pour des scientifiques et l'usage des mots... il est à savoir qu'en science le concept de vérité, c'est cette chose qui se veut commune et qui est donc partagée, elle est parfois assez mal comprise des hommes de science qui n'applique que leurs lois... Parfois je ne comprends pas certains scientifiques !

    Sans me prendre pour Arthur Rimbaud ou Paul Verlaine, je me sais poète et  quelques uns de mes poèmes ils sont lus et appréciés, Puis non  je n'ai pas cette folie de vouloir me comparer avec eux

    Sur internet avec l'aide de mon ordinateur, j'ai écris une grande quantité de textes, et je n'ai jamais essayé d'en faire des bouquins, je me suis souvent dit que je ne les vendrais pas

    Un chrétien, il peut faire confiance en Jésus mais je sais toutes les folies et guerres  issues des diverses assembles religieuses pour établir la foi qui s'impose à Tous

    Vous savez à vrai dire l'universel sur internet c' est devenu un fantasme, il n'y a pas de choses écrites dans ce monde bavard qui soient vraiment vérifiées sur le net

    Vous savez je sais bien que je ne connais pas tous mes lecteurs et leur nombres exacts, Cela pour tous ces livres hypothétiques possibles, C'est à savoir  que ce sont tous ceux que je n'ai pas écrits donc qui n'existent pas

    Bruno Quinchez Paris le 17 janvier 2021 quelques changements le 19 et 20 janvier 2021

     

  • Une Réponse Politique

    Une Réponse Politique

    Vous savez ça fait déjà plus quatre ans que les non-choix ;  ils se sont imposés, je n'aime pas madame Le Pen mais je n'aime pas Macron aussi qui lui, il est trop dans le fric. La réalité sociale elle manque de débats, l'Europe ce n'est pas un monde vraiment social.

    Sans être nationalistes, pour moi les lois votées, elles disparaissent et elles sont remplacées, par des trucs peu démocratiques, Puis avec le confinement  ça donne un chômage trop mal compris car il est devenu trop important

    Parait il que nous vivons dans un monde de la fiction ... Alors pour ce que sera demain je ne sais pas Il faut être assez dingues pour parler de réalités politiques... De nos jour avec le confinement L'économie où est-elle ?

    Bruno Quinchez Paris le 17 janvier 2021

  • Pr'éventions ???

    Prévention ???

    J'entends  dire des choses sur le covid-19
    Et tout ce qui est prévu pour y faire face
    C'est assez dingue d'après ce que j'entends
    Je ne sais pas, si c'est vraiment raisonnable
    Des histoire parfois trop dures à vivre
    Je ne sais pas c'est qu'est une contamination
    Mais j'entends plein de choses assez folles

    Bruno Quinchez Paris le 8 janvier 2021

  • Propos sur le temps qui passe 07-01-2021

     

     

     

     

    Propos sur le temps qui passe

    Je ne sais pas ce que sera demain,
    Je sais tout ce que j'ai fait
    Je me soucie peu de mes souvenirs
    Y aurait il des choses que vous aimez
    Qui soient vraiment écrites donc lues,
    Je sais seulement tout ce que j'aime
    Choisir tous les choix que nous avons
    Dans nos vies ordinaires

    Ils sont tous innombrables
    Et ne pas y voir que ce destin cruel
    Mais se sont des choses permises,
    Dans ce demain qui n'est pas encore
    Je sais ainsi de nombreux lendemains,
    Parfois je me dis en moi-même
    Que je ne sais pas quoi en penser,
    Nous sommes déjà le sept janvier

    Le temps qui passe trop inexorable,
    Le 31 janvier j'aurais un an de plus
    Deux plus deux font quatre,
    Mais certes avez vous compté vos cheveux
    Mais quand il s'agit du temps qui passe,
    Ça m'interpelle sur notre futur...demain ?
    Quelques riens dans ma vie personnelle;
    Se sont des choses importantes pour moi

    Comme les souvenirs de bons amours,
    Le temps d'autrefois où je vivais solitaire
    C'est celui d'un vécu de mon passée
    Mais ce n'est pas que ce passé
    Qui serait trop mal vécu
    Car j'ai eu des deux parents
    Que j'aimais beaucoup ,
    Hubert et Germaine

    Ils ont eu tous les deux ensemble
    Une famille assez nombreuse,
    Soient dix enfants,  entre mes frères et sœurs
    Et tout cela c'est une chose
    Des années cinquante et soixante
    Une vie de famille qui est très commune
    Je ne sais pourquoi, moi je suis resté seul
    Je me souviens de quelques femmes

    Qui étaient plutôt sympathiques
    Parmi toutes celles-là que j'ai vues
    De toutes ces femmes que j'ai très aimées
    Ma vie elle reste une solitude
    Que je n'ai pas  partagée
    Juste des question de sous
    Qui me manquaient souvent
    Dans ce monde  trop cruel

    Qui reste assez dur pour les pauvres
    Je ne sais pas si j'ai pu choisir vraiment
    Dans ma vie bien trop banale
    Dans les choses physiques
    De mon ordinaire, celui que j'ai vécu
    Et qui ne sont pas toujours sympathiques
    Je sais seulement en fait
    Que j'ai eu quelques emmerdes dans ma vie

    Un jour qui vient, je sais
    Que je vais disparaitre et alors ?
    Surtout ne pas se croire immortel,
    Et savoir vivre toutes ses fragilités
    Un ciel qui me dit parfois
    Toutes, ses étoiles innombrables
    Tout là-haut dans ces lumignon
    Notre terre elle est surpeuplée;

    Avec sept milliards et demi d'humains
    Demain qui vient je ne sais pas
    Je n'ai pas d'enfant c'est un fait
    Puis de nos jours que je vis
    J'entends dire des choses
    Qui ne sont pas trop sympathique
    Pour nos lendemains,
    Il faudrait des choses

    Qui soient plus vivantes
    Arrêtons avec les histoires de sous,
    Et essayons de vivre avec son voisin
    Il n'est dit nulle part
    Que nous sommes meilleurs
    Que de supposés extraterrestres
    La vie je le pense et je le dis,
    Cela reste un partage de vies

    Et non pas qu'une économie
    Je suis ce gars  que je suis
    Il est beaucoup trop fragile
    Les poètes, qui papotent
    Ils restent des tendres
    Quelque fois j'aime ces petit rien
    Que sont les mots que l'on balance
    Sur internet ! Ce grand machin  bavard

    Bruno Quinchez Paris le 7 janvier 2021 et le 9 janvier 2021

     

     

     

  • Des triolets plus ou moins longs

     

     

     

     

     

    Des triolets... Plus ou moins longs

    Le crétin poète,  je me dis aussi il était un vrai savant
    Personne ne le soupçonnait vraiment d'être important
    Quand il disait toute ses vérités qui restent incomprises

    Je me posais quelques questions en moi-même
    Sur nos vies  qui sont partagées et si diverses
    Je savais qu'il y avait des myriade de réponses

    Le ciel ? OUI ça reste un monde qui est mal compris
    Il y a plus de choses dedans, plus que dans nos écrits
    Un dieu qui serait unique ! NON ! je ne comprends pas vraiment

    Je gagne trop peu de sous par tous mes écrits
    Ça me rends assez modeste sur tout ce que j'ai écrit
    Je ne sais pas ce que deviendront tous mes textes

    Tu n'as pas cent balles à me donner ? Pensait-il...
    Il savait plein de chose sur le pouvoir qui est lié à l'argent
    Dans les faits, il en avait peu, car plutôt mal connu

    La poésie c'est au départ de la tendresse que l'on partage
    Puis en vieillissant ça devient des discours plus ou moins politiques
    Quand on s'en aperçoit, on se dit que c'est fini pour nous !

    Dans ma rue, je sais des gens qui sont  tous bien ordinaires
    J'aime ces gens simplement parce qu'il sont là et ils sont bien vivants
    J'ignore ces idées dingues d'un monde parfait et qui serait divin

    Un chien parfois il me dit plus de choses qu'un religieux plein de foi
    Il me dit cette vie ordinaire et quelques petites choses d'un ordinaire
    Je ne sais que dire de ces hommes de foi qui ne font que des miracles

    Le silence c'est avant tout une absence; comme un vrai manque
    Des absences mal comprises entre des paroles ou de la musique
    Mozart ! Il disait que le silence dans sa musique, c'est aussi de la musique

    Dans mes tableaux, ceux qui sont chez moi, parmi  tous eux-là  que j'aime
    Il y a des photos de mes deux parents; Oui se sont, des photos très simples
    Et une trentaine de tableaux divers, que j'ai osé mettre sur mon mur

    Dans les images que j'ai, je garde une photo de Danièle Messia
    Je ne sais pas si je l'ai vraiment connue, elle parlait dans ses chansons d'une vie vécue
    Je n'ai  que peu d'histoires d'amours, dans ma vie qui est beaucoup trop basique

    Parfois je me pose la question: Qu'est-ce donc que la poésie et les poètes ?
    Puis en vous relisant, sur le net je me dis qu'il n'y aura jamais de réponse
    Les poèmes les plus sympathiques, ils sont parfois des écrits  très simples

    Bruno Quinchez Paris le 2 janvier 2021

  • Savoir choisir

    Savoir choisir

    Des choix pour la raison résonnnante
    Et pour la raison raisonnable qui nous est permise
    Ces quelques choix  qui sont à faire et à choisir
    des choix entre ce qu'on aime et ceux que lon peut choisir

    Des fois je le demande c'est quoi un extraterrestres ?
    Je vois là ! Trop de dingues de notre passé plus ou moins religieux
    Le pire c'est toutes les sectes les plus spectaculaires

    Dans mes années 80 J'ai vu le groupe Pink Floyd
    et aussi une complète parano de leur part comme musiciens planants
    ça m'a dégouté pour longtemps de toutes leurs musiques

     Bruno Quinchez Paris le 23 décembre 2020

  • Des Questions existentielles

     

     

     

     

    Des questions existentielles

    Quelles sont donc que toutes mes réalités politiques ?
    Celles là de notre époque contemporaine ?
    Pour le pire de nos vécus, c'est toujours bien de savoir
    Toutes les histoires de clientèles donc de l'argent

    L'argent de notre personnel politique contemporain
    Votez certes ! Mais qui donc choisir vraiment ?
    Oui ! Je me suis souvent posé cette question !
    Qui est bien celles des choix, qui nous sont permis

    Ceux de nos hommes politiques, Cela face à l'argent..
    Le pire, c'est ce concept ui nous est Imposés : Rien n'est gratuit !
    Je ne connais pas d'idéalistes, dans tous les candidats.
    La politique réelle, c'est la gestion de contrats sur ce monde

    Mais pour choisir... Entre les politiques et les banquiers
    Vous savez ! Je ne crois pas trop, à l'idéal communiste
    Et même pas du tout sur celui-là qui est dit révolutionnaires
    Je voyais des gens tels que les cocos du PCF dans le passé...

    Dans ma culture personnelle, celle-là qui est mon vécu,
    Une vie qui est  hélas assez peu partagée, celle d'un  grand fauché
    Je reste un chrétien et cela depuis ma tendre enfance
    Un vie  qui est mal vécue, mais qui est encore ouverte au social

    Puis vous saurez peut être, dans mon éducation chrétienne
    celle que j'ai eu de ma famille et des curés  qui étaient assez ouverts
    J'aime l'idée de partage, entre les riches aisés et les pauvres
    C'est une philosophie humaniste avec des bases chrétiennes

    Cela depuis ma jeunesse de petit bourgeois vivant chez les prolos
    Je suis pour le partage de choses diverses, comme les bonnes choses
    Toutes celles de mon vécu depuis ma jeunesse de petit bourgeois
    Oui: Ne pas se dire bourgeois et aimer les prolos dans nos vies

    Savoir choisir parmi les choses financières,
    celle d'un vécu celui que j'ai plutôt mal vécu
    J'ai eu cette chance de pouvoir vivre à Paris,
    Dans des logements qui n'étaient pas trop chers

    C'est dans une vie qui n'a pas été pas très riche,
    Car Hélas il y avait des manques dans mes ressources
    Comme quelques petits riens qui me manquaient
    Des chose qui me manquaient comme une absence de boulots

    Je sais quelques gens qui sont bien aimables
    Et de bonnes amitié qui sont toutes sympathiques
    parmi ceux qui m'ont aidés dans mes petite emmerde
    Cela par de petite aides qui m'ont été données gratuitement

    je sais aussi ces choses de ma vie de solitaire,
    Parmi  toutes celles qui me manquent vraiment,
    De ces chose qui sont essentielles et gratuites,
    De la tendresse pour des femmes que j'ai  aimées

    Bruno Quinchez Paris le 6 décembre 2020

  • Des tercets... 4 décembre 2020

    Des tercets...4 décembre 2020

    Question très idiote...
    Combien y aura-t-il d'humains
    Sur cette petite terre?

    Je ne sais pas demain
    Mais je  sais trop d'histoires
    Avec le fric et ses folies

    J'aimerais imaginer
    Un monde qui soit  plus simple
    Du partage entre égaux

    Les egos c'est des mondes divers
    Les hommes naissent et meurent égaux
    Il n'est pas dit que l'égo soit vous

    Ce silence celui qui nous prends
    Quand nous envisageons parfois
    Des questions mal comprises

    Un jour qui vient je mourrais
    je ne sais pas vraiment après
    Mais j'imagine plein de choses

    J'aime bien la nature
    Mes azalées qui sont en fleurs
    En ce début décembre

    Pour Noël qui nous vient
    Je sais bien des absences
    Et pas que dans ma famille

    Les histoires de la foi
    C'est pas des histoires socialistes
    Les prédicateurs, ils ne partagent pas

    Vous savez ! Je me méfies aussi
    De tous ces cinglés médiatiques
    Qui nous imposent leurs mondes

    Oui ! Les choses les plus simples
    Elles sont très proches du présent
    Avec une vérité qui nous est commune

    Bruno Quinchez Paris le 4 décembre 2020