Tout

Photos de mes 60 ans en avril 2012

 

 

  • Demain...

    Demain...

    Le futur ! Il ne m'appartient pas !
    Ni à vous, ceux qui écrive ici
    Demain ! Celui qui nous viendra
    C'est une chose incomprise

    Bruno Quinchez Paris le dimanche 14 février 2021

  • quelques propos

     

     

    Quelques Propos...

    Savoir se taire, et ne rien dire
    Regarder passer des petits riens
    Sur l'écran de mon ordinateur
    Ne plus se croire trop unique

    Vivre avec ces gens qui me lisent
    Entre des inconnu et des amis poètes
    Ne pas chercher des choses incroyables
    Mais vouloir partager quelques mots  

    Je sais Des silences de mon âme
    Oui ! Des fois je préfère me taire
    Je vois de multiples propos écrits
    Sur ce monde, celui où nous vivons

    En fait ça m'agace assez fort
    De voir ces divers propos bavards
    qui se veulent être une justice
    à vrai dire tout ça, ça m'agace assez

    La seule chose juste que je connais vraiment
    C'est de vouloir partager nos vies, sur le net
    Vous savez, Je ne suis pas meilleur que vous
    Et j'ignore tout ces choses dont vous rêvez

    Bruno Quinchez Paris le 14 février 2021

  • Des riens...

    Des riens

    Parfois je vois des petits riens
    Qui sont des choses poétiques
    Des presque riens que vous lancez
    Sur le site où je vous lis

    Je me tais ! c'est mon silence
    Oui  je suis votre lecteur
    Et je le Vous le dis encore
    C'est toute la vie qui va

    Les mots qui disent la tendresse
    Avec cette vie très vivante
    Y aurait il un lieu où vous êtes ?
    Et qui nous échappe vraiment

    Sur internet je lis des choses variées
    J'ignore si un poète, il me répondra
    Mais je sais aussi que vous m'aurez lu
    Les mots qui vont et qui viennent

    Ces quelques petites choses écrites
    Et qui sont parfois très inédites
    Mais où estes vous donc passé?
    vous me manquer, trop absent

    Bruno Quinchez Paris le samedi 13 février 2021

     

  • Des Papillons

    Des Papillons

    Je voyais voler un papillon qui était tout blanc
    Un papillon, Sans vraies nuances dans ses tons blancs
    Il volait tranquille et il voyait voler un papillons très coloré
    Et lui le papillon blanc il ne savait pas vraiment que lui dire

    Il engagea alors la conversation avec l'autre
    Dis donc papillon sais-tu qui le blanc, il est beau
    Blanc comme la neige dans un jardin pendant l'hiver
    Je ne sais pas lui répondit l'autre paillon coloré

    Tu sais que pour nous les papillons, l'hiver est rude
    J'aime toutes les fleurs qui viennent au printemps
    Le papillon blanc qui savait vivre pour le froid et le chaud
    Lui dit aussi certes je ne suis pas la neige mais je l'aime

    Le papillon coloré lui dit que le printemps est très vivant
    Et que toutes les vies s'épanouissent avec le printemps
    Le papillon banc lui dit, je ne connais pas de fleurs blanches
    Mais je sais cette blancheur que j'ai en moi sur mes ailes

    Le papillon coloré qui lui posa alors cette question
    Et tu sûr de vivre ta vie avec des amis qui t'aiment ?
    Je ne sais pas dit Le papillon blanc, je suis un gars de l'hiver
    Et j'ai peu d'amis qui viennent me voir pendant ce temps

    Parfois je sais des papillons, qui se croient exceptionnels
    Mais je sais aussi que nos vies, elles sont des réalités diverses
    Un papillon blanc, il est certes moins fragile avec le froid d'hiver
    Jamais, je ne saurais tous les enfants de ces deux papillons

    Bruno Quinchez Paris le 12 février 2021

  • Des Vieilles maisons en savoie

    Des vieilles maisons en savoie

    Personnellement j'ai vu dans ma campagne en Savoie,

    pas mal de maisons rustiques et assez intéressantes

    mais pas vraiment le désir des les habiter

    J'habite à Paris dans un petit studio et moi ça me suffit

    Le moulin cooperative vullien freterive 2000Une vieille maison de freteriveVieille ferme de freterive 1999Vieille maison de freterive

  • Apocalypses...

    Apocalypses...

    Si vous voyiez des enfants, tous taquins et très malicieux
    Prendre ce pouvoir dans lequel vous mettez toute votre foi
    Et que vous, vous les voyiez se mettre a faire des grosses bêtises
    Alors seriez-vous capable de pouvoir leur reprendre la main ?

    Une apocalypse nouvelle… Oui ! Celle-là, en vaut-elle une autre ?
    Voilà la question que se posent nos mystiques contemporains
    Croyant pouvoir comprendre, ce monde où nous sommes
    Et craignant un Dieu qui se tait, car celui-là, il vit parmi nous

    Je sais une Bible où il est écrit des choses précises
    Avec des anges qui changent ce monde dans des uchronies
    Et ces gamins, ils ne sont pas dans les prophéties écrites
    Dieu s’amuserait-il ? Ou Dieu n’est-il qu’une personne ordinaire ?

    Certaines prophéties parlent de la venue d’un monde de prophètes
    Où chacun prophétiserait son monde dans sa propre apocalypse
    Vous retombez en enfance cher lecteur, et vous saviez demain
    Mais je vous vois perdu dans un monde banal, qui est sans destin

    Le monde qui vient, il se construit, avec tous et toutes
    Il n’y aura pas de faveurs particulière à attendre de Dieu
    S’il y a un Dieu, il nous a tous créés et il nous a aussi tous aimé
    Je songe parfois à ce monde et à toutes ses horreurs du quotidien

    L’écriture de demain, c’est toujours une révision de tous les présents
    Les prophètes, ils nous parlent d’utopies désirables et pas de la réalité
    Je ne sais pas si demain, celui qui vient, il sera ou il ne sera pas
    Il faut une grande folie, pour pouvoir prédire tous nos lendemains

    Dieu ce n’est pas un plan d’Empire, mais il est une clé, pour comprendre
    Y aurait-il dans la grande bibliothèque, tous les plans écrits de demain
    L’Empire n’existera pas, sans qu’il ne fasse revoir, toute notre humanité
    Il y aurait trop à dire sur notre époque des fous, ceux-là qui abîment tout

    Bruno Quinchez Paris le 24 janvier 2017
    Et une petite rectification le 12 février 2021

  • La Belle et la Bête 2

    La belle et la bete revisite par christophe gans

     

    La Belle et la Bête...

    Une version plus cinéma

  • Des commentaires 7-02-2021

    Des commentaires...

    Une grosse fatigue qui est en moi
    Non là ! Je ne sais plus vraiment
    Si ce que je dis, c'est bien lu sur le site
    Il y a aussi pour moi quelques petits manques

    Parfois j'ai cette mauvaise impression
    D'être un véritable emmerdeur, un malpolis
    Dans ce monde un peu brutal des publications
    Un monde qui voudrait tout changer efficacement

    Les choses de demain, celui qui nous vient là
    Celui là il me dit ainsi en moi-même en y songeant
    Tous cela, que je pense en vous lisant tous sur le net
    Que dire de ce monde bizarre, celui des connectés

    Ce truc bien trop bavard, celui là où nous sommes
    Je sais bien que ce monde il n'appartient à personne
    Perso j'aimerais avoir plus d'échanges partagés
    Qui soient vraiment des choix qui soient fraternels

    Choisir quelque mots qui soient plus simple
    Sans se croire le meilleurs de tous les blablateurs
    Sur le net je sais bien es amis et bien des bavards
    Parfois j'aime relire des gars comme Rimbaud et Verlaine

    Eux au moins, ils ne font pas de la politique et il l'évite
    Mais ils nous disent, avec tous leurs mots poétiques
    Toute la tendresse partagée, et la vérité de la poésie
    Ces trucs bizarres, se sont des gars qui papotent beaucoup

    Bruno Quinchez Paris le 7 février 2021

  • Silence...

    Silence...

    Je me dis  en moi même que Je préfère me taire
    Mais vous mêmes; y verrez-vous un vrai mystère ?

    Bruno Quinchez Paris le 7 février 2021

  • Aujourdhui samedi 6 février 2021

    Aujourd'hui... Samedi 6 février 2021

    Je pensais écrire des choses inédites
    Mais en fait c'est ce monde qui me tourmente
    Je ne sais pas ce que vous vivez chez vous
    En fait je me dis en pensant a vous tous ici
     
    La vie continue sans rien même si c'est ma vie
    Je pense souvent que la consommation, c'est un leure
    J'aime parfois lire des poème que vous nous balancez ici
    Je sais des ben amis, des amoures et des amitié-es
     
    La vie, ce n'est pas internet qui est trop dans la fiction
    à  savoir que parfois il y a des présences et des absences
    nos vies elles ne sont pas des fictions mais des chose vécues
    je me suis engueulé avec une infirmière jeudi dernier
     
    Parce que je ne me lavais pas les mains en passant chez eux
    La vie ce n'est pas toutes ces folies des fonctionnaires
    Je pense souvent que ce monde, c'est un monde de dingues
    Il y a des petites choses très idiotes que je n'aime pas trop

    Bruno Quinchez Paris le 6 février 2021

  • Aphorismes, angéliques

    Aphorismes, angéliques

    Avez-vous parfois songé
    Aux malheurs d'un ange triste ?
    Non ! Alors songer à la peur
    D'un enfant, se croyant abandonné...

    Avez-vous vu, des anges jaloux ?
    Des ces anges qui sont boudeurs...
    Peut être des anges râleurs, des anges colériques...
    Bref de ces anges qui désirent !

    Ce qui est merveilleux dans le désir et le sexe,
    C’est de savoir un être qui est plus que soi-même
    Parfois je songe à une dame trop absente
    Des choses de ma vie de grand solitaire

    Pour être seulement un prolongement de son âme
    A travers l’autre, celui que l'on aime
    Certains,ils se contentent de peu
    Ne dit-on pas que se sont des sages

    Non Moi ! Je ne suis pas un ange
    Mais je sais beaucoup de choses
    Et je sais parmi toutes ces réalités
    Que la vie,c'est une chose merveilleuse...

    Nous passons par toutes les nuances
    De l'âme qui reste très humaine,
    Depuis les crimes, les plus atroces
    Jusqu’aux splendeurs altruistes

    S’habituer, au provisoire, sans stresser
    C'est la preuve, d’une bonne adaptation.
    Parfois être dans la vie beaucoup trop occupé
    Regarder les myriades des mots divers

    Un ange, il est certes heureux éternellement
    De la vie qu'il partage avec Dieu !Tout Là-haut
    Mais pour nous tous les humains ici sur la Terre
    Notre existence, c'est celle que nous vivons

    C'est bien une durée qui reste provisoire
    Où nous passons; par moments successifs
    Dans une multitude, d’états très variés...
    Y aurait il des trucs qui soient incroyables ?

    Bruno Quinchez Paris  le 13 février 2010
    Remis en forme à Paris le 5 févier 2021 

  • Quatrain philosophique

    Quatrain philosophique

    aujourd'hui je ne sais pas
    Alors je préfère me taire
    il y a des réalitées du quotidien
    Qui nous échappent sans doute

    Bruno Quinchez Paris le 3 février 2021

  • Les curés, ils sont fauchés, parait il

    Les curés, ils sont fauchés, parait-il

    Là je vois sur internet que les communautés religieuses
    elles ont des problèmes de sous,il est à savoir que les pratiquants
    ils ne vont plus aux offices religieux, cela à cause du confinement imposé
    et que question des sous qui manquent, ça pose des problèmes à certains curés

    Bruno Quinchez Paris le 2 février 2021

    les offices avec plus de mille personnes, dans l'église,
    Ben ça n'existe plus du tout, pour des histoires de confinements
    avec un raisonnement basique, sur tous les sous des quêtes
    ben de nos jours ! ça tends plutôt vers zéro

    Bruno Quinchez Pars le 4 février 2021

  • Quelques Questions

    Quelques questions

    Je songeais en moi-même
    Après vous avoir lu sur le site
    Que je n'étais pas tout seul
    Dans ce monde de bardes bavards

    Y a-t-il un lieu où écrire ?
    sans se dire meilleur que vous
    Je sais des blablas insensés
    Dans un monde qui est plein d'écrits    

    Oui ! y voir une certaine lassitude
    Mais  celle que j'ai peut-être en moi
    cette vraie folie de vouloir écrire plein de choses
    qui se veulent toutes  nouvelles

    Et parfois je me dis que je ne sais pas
    Peut être ai-je un monde qui manque
    Dans ma petite tête de poète
    Je sais aussi toutes mes pensées

    Et d'innombrables choses diverses
    Qui sont en moi dans ma tête
    Délirer comme un vrai dingue
    Ou ce vouloir poète c'est mon choix

    mais Je suis venu plutôt à la poésie
    Les mots, ils parlent à mon cœur
    Et ils tranquillisent mon âme
    Je sais de ces riens que je vis

    Comme de la tendresse
    Et des choses incroyables
    Ceux de ma propre philosophie
    Mais je vis sans professer

    Pas assez fou certainement
    Je me suis souvent dis
    Tait-toi ! Mon petit Bruno!
    Soit donc juste un vivant

    Dans ce monde où tu vis
    Entre tes silences et tes manques
    Je ne sais pas toutes ces vies
    Je vis dans un monde absent

    Bruno Quinchez Paris le premier février 2021

  • Poème...

    Poème du premier février 2021

    J'aime parfois en vous voyant pouvoir vous dire
    Il y a sûrement dans toutes ces belles choses à lire
    Des myriades de choses  entre celles que j'aime écrire
    Des petites choses entre des myriades qui sont à se farcir

    Vous saurez peut être que quelques fois je vous entends
    Des blablas que vous écrivez entre tous les mots du présent
    Il faut savoir choisie entre l'histoire des mots marrants
    Et quelques petits riens, tous ceux que font les enfants

    Il y a aussi cet examen permis et qui est obligatoire
    Pour les petites choses, ces petite riens de l'histoire
    Vouloir faire un poème sur un bon regard et un miroir
    Choisir entre ma vie le jour et parfois être dans le noir

    Il y a bien quelques enfants qui étudient la poésie
    Dans un présent, sans vraie réalité littéraire, et une calme vie
    Parfois crever en solitaire, dans les myriades de trucs inédits
    Tranquillement se dire que demain qui vient sera ton crédit

    Savoir que le silence de nos vies, c'est bien  cette poésie
    Mais y aurait il quelque mots, tous ceux de notre ami
    Ces mots de tous ces poètes qui causent le jour la nuit
    Je pense à un petit enfant qui me dit tout ce qui suit

    Les brume de novembre qui passent et disparaissent
    Le mois de janvier et toutes mes années qui passent
    Le temps parfois,  il se moque des histoires cocasses
    Hier j'ai eu un an de plus, toutes mes années que j'encaisse

    Bruno Quinchez Paris le premier février 2021