Tout

Photos de mes 60 ans en avril 2012

 

 

  • La mécanique du désir

     

     

     

    La mécanique du désir

    Pour moi ! Le désir, il est beaucoup trop absent
    La mécanique du sexe, ben elle est en panne
    Je sais seulement des sentiments qui viennent
    Et pas le cul qui se tait car je reste sans désir de sexe

    Vous savez pour  bien vivre l'amour ordinaire
    Celui qui va et qui vient entre tous les jours
    Non ! Je ne sais plus vraiment ce qu'est  le cul
    Ma réalité c'est une chose qui est vécue sans

    Ce désir celui qui me manque dans ma vie
    Il  est absent pour moi, Bruno tu es trop calme !
    Vivre un vrai manque une absence, un silence
    Etre ou ne pas être, et surtout ne pas bander

    Vous savez j'aime encore voir des femmes
    Qui sont toute nues des images sur mon ordi
    Mais je sais une grande absence de contacts
    Je vis ma vie de solitude bien trop seul

    Parfois je me dis! Non il ne faut plus douter
    Et goûtez à toutes les odeurs sucrées et fleuries
    Et sourire aux vies présentes des femmes
    J'ignore les dame d'internet, elle restent ailleur

    Oui vouloir aimer, ces petites choses de nos vies
    Non vous savez je n'attends pas vraiment une occase
    Un grand amour qui me soit donné pour le partager
    Oui je sais bien de la tendresse vécue chaque jours

    Je ne sais pas pour vous madame ce qu'est votre vie
    Même si je reste bien trop seul, un sourire donné, il me suffit
    Dans mon monde du vécu solitaire où je n'attends rien
    Je ne pense plus aux histoires de cul, là je pense aux amis et amies

    Puis je ne cherche plus vraiment le grand amour de ma vie
    Je me souviens de quelques mots très tendres qui m'ont été dits
    Amour toujours ! Il faut voir! Question cul ! Non! Ça ne marche plus
    Oui ! Je vois des femmes idéalisées, et je me souviens d'un amour fort
     
    Je me vois trop vieux et trop seul, je sais des amours de mon autrefois
    Où nous rêvions des trucs trop incroyables comme une éternité qui est partagée
    Le ciel parfois me dis des choses je pense à Marie et à  tous ses anges là haut
    Parfois je me dis que j'aimerais, une belle histoire de cul avec un bon désir

    Bruno Quinchez Paris le 13 mars 2021

     

  • La Mort ! Quesaquo ?

     

     

    La Mort ! Quesaquo ?

    Dites moi ! Que puis-je vous dire sur ce sujet ?
    Pourquoi cette mort, cette réalité qui est mal vécues ?
    Dans toutes nos vies humaines, de celle qui sont trop aimées
    Les absences, de quelques morts ! Oui ! Elles restent complexes

    Pour moi la mort des soldats telle que je la vois dans ce passé
    c'est des manques des absence, de ces personnes aimées
    J'ignore si j'oublie, tous ceux là que j'aime, je suis bien vivant
    Je songe souvent aux deux guerres du vingtième siècle

    Dans ma famille, je sais mes oncles, morts à la guerre
    Des Oncles, qui sont morts sacrifiés pour l'honneur en 1914
    Et pour mon oncle Bruno, il est mort le premier février 1944
    Je porte le même prénom que le jumeau de mon père

    Non je ne suis pas vraiment heureux pour ces oncles
    Qui sont morts à la guerre, pour sauver la France
    Ou comme un enfant sacrifié, par l'état Français
    Je ne sais pas pourquoi les résistants ils étaient fusillés

    La France avait elle besoin de ses morts mal gérés
    Il n'y avait rien à opposer à ces visions meurtrières
    Entre de Gaulle et Pétain, l'histoire elle a fait ses choix
    Je pense souvent que l'Europe qui est à gérer par des politiques

    La paix elle n'est vraiment venue en 1949
    Avec des gens qui firent notre Europe unie
    Des amitiés franco-allemandes avec l'Europe des six
    Je songe à des politiques comme de Gaulle et Adenauer

    L'Europe elle s'est reconstruite plus sûrement
    après deux guerres qui l'ont beaucoup abimée
    Je sais des gens pro-européens de ces années passées
    Et ils ont choisi de reconstruire ensemble L'Europe

    Vous savez; Je me dis parfois que la mort telle quelle
    c'est ces folies meurtrière, où la vie était plutôt trahie
    Pour des histoire meurtrières, sur nos territoires nationaux
    Tuez pour la gloire ! Non Merci ! La vie est faites de partages

    Bruno Quinchez Paris le 13 mars 2021

  • Des propos sur les images

    Des Propos sur les Images

    C'est curieux mon grand truc, c'est la photo  oui j'en fais depuis 1975
    et je vois des choses que j'ai photographiées dans ce passé,
    Je connais des amis peintres à qui j'ai acheté de nombreux tableaux,
    mais je ne mets jamais un concept quelques soit il !
    Sur ce que je vois et qui soit autre que mon temps qui passe,
    je fais des poèmes depuis un bout de temps en 1977 c'est mes premiers écrits,
    Je n'ai jamais eu cette idée que je compose des images que je garde,
    Pour moi la vie elle est faites d'images non-écrites et qui changent toujours.
    Une photo, elle me parle surtout d'une époque de mon passé.
    Non ! Je n'ai jamais pensé lier l'Histoire avec mes photos et mes écrits !
    la seule chose que je me dis sur la photo, celle que je regarde
    c'est toujours la vision de l'objectif photographique dans l'instant donné.

    Bruno Quinchez Paris le 10 mars 2021

     

  • Des formes courtes

    Des Renkus que j'ai fait

    1 Haiku---- 1 Distique 7 syllabes-----1 Haiku----etc.

    Terre et eaux mêlées
    Le riz, vert, mystérieux,
    N'est qu'un caprice

    Un bol, du thé et du lait,
    Pour reveil de bon matin
    Puis Boire du vin
    Ou autres boissons fortes
    Verre de saké

    Gouter le jeune matin
    Avec le soleil levant
    Laver dans l'eau
    La Crasse du matin
    User peu d'eau

    Faire la guerre au Vent
    Partir, très loin, très souvent
    Guerrier de papier

    Ecrire de longs Renkais
    Ou des Haïkais
    Savoir manier la plume
    Et au sabre se battre
    Ou rester sage

    Dans la chambre très sombre
    ton amour vivant
    Celui là de nos vies

    Haïkaïs de fin de printemps

    Dix heure et quart
    Soleil maintenant couché
    Des soirées longues

    Jours plus longs déjà
    Puis le solstice d'été
    Et les jours moins longs

    Pour cette année
    Y'a pas de canicule
    Ni mauvaise vie

    Les amoureux rient
    Les grenouilles coassent
    Saison des amours

    Sous son corsage
    Des mandarines tendres
    Mais si petites

    Pluie douce et tiède
    Arrose aussi mes fleurs
    Là sur mon balcon

    Ces roses en pot
    Sont les boutons bien formés
    Attendant demain

    Bruno Quinchez Paris le 15 juin 2005
    et mis en forme sur le net Paris le 9 mars 2021

  • Des questions...

    Des questions...

    Peut on perdre la foi
    en voyant certaines églises
    Je ne saurais vous dire
    parfois je me dis en moi-même

    non ce n'est pas ma foi
    Tu as reçu une éducation
    Qui te relie au gars Jésus
    Mais Je n'en sais pas vraiment plus

    Les curés ? Ils vont et ils viennent
    Avec plein de trucs religieux
    Je n'ai rien contre les curés
    mais  parfois je me dis en moi même

    Bruno ! Ton Dieu, celui que tu aimes
    Il reste aussi  un ami solidaire
    Je ne sais pas vraiment la vie
    Pour un curé qui est solitaire

    Et qui reste sans femme
    pour vraie compagne
    J'ignore ces solitudes mal vécues
    Je me souviens de chose passées

    Le ciel pour moi, il n'est plus
    je pense ainsi en moi-même
    à toutes ces folies proclamées
    Je ne veux croire ces folies

    J'ignore si parmi tous les saints
    Ils restent aussi des amis solidaires
    Je me moque de ces saints
    Ils sont assez dingues par leur foi

    Je pense souvent à l'abbé Pierre
    Un gars qui est parfois mal compris
    J'ignore s'il y a des mystiques
    qui parlent à mon coeur

    Et ils s'intéressent aussi
    à tous mes désirs vitaux
    Ceux que je situe sûrement
    entre l'amour et des réalités du cul

    J'ignore un paradis
    qui se moque du désir
    et de la réalité de la vie sexuelle
    Quelque riens de nos vies

    Qui font une vie que l'on partage
    Je suis aussi un vrai soiaire
    J'aime l'idée de Dieu
    Mais moi ! Je n'en sais pas plus

    Bruno Quinchez Paris le 6 mars 2021

  • Sur l'écriture

    Sur l'écriture...

    Écrire, écrire comme un forcené
    Se battre contre l'entropie
    Ne pas se prendre pour Dieu
    Connaitre ses limites, improviser,

    Se savoir mortel et l'accepter
    Se vouloir immortel et le parier encore et toujours
    Jouer avec les mots penser et vomir
    Cracher son venin et se laisser aimer

    Aimer la vie mais ne rien attendre
    Fausseté de soi même, se prendre pour un géant
    Et avec les copains, refaire le monde
    Se foutre des hommes de pouvoirs

    Subvertir les pouvoirs par la passivité
    Ne pas violer le peuple, le prendre par la main
    Ne jamais donner de directives
    Mais être capable de donner un sens à la vie

    Ne pas jouer les prophètes
    Mais créer un monde de prophètes
    Tous aussi libres, les uns que les autres
    Ne rien renier, ni Dieu, ni le doute,

    Savoir son destin, et l'accomplir
    Etre fidèle, et aimer
    Jouir du présent, et penser aux futurs
    Refaire un passé meilleur

    Se souvenir, de la mèmoire des étoiles
    Et avoir les pieds sur Terre
    Les pieds dans les sillons que l'on creuse
    Fertiliser les futurs, et attendre les moissons

    Laisser les anges, se taper sur la gueule
    Satan contre Gabriel, un vrai monde de cons
    Abattre le dualisme, et tout prendre
    Le Bon et le bien, le Mal et la douleur

    Cependant vivre plein d'espérance
    Réconcilier l'homme avec lui-même
    Lui dire qu'il n'est pas mauvais, ni bon
    Mais qu'il est simplement humain

    Ce foutre de merde d'homme
    Celui là qui est vous ou moi
    Laisser le temps qui vas
    Croire ou ne pas croire ?

    Bruno Quinchez Paris le 10 juin 2005
    quelques ajouts.  le 6 février 2021

  • Méditation tranquillle

    Méditation tranquille

    Je m'étais allongé là sur mon lit,
    Je rêvais sur mon lit, sans dormir
    Et je méditais sur le temps
    Celui qui passe chez moi, chez vous

    Je ne savais pas où ils étaient
    Tous mes voisins proches et silencieux
    Nous sommes dans un monde confiné
    Et qui reste beaucoup trop calme

    J'ignore le coronavirus,
    Non!  je n'aime pas ce délire qui s'impose
    je pense à une copine;
    Parmi toutes celles qui restent seules

    Elle ne peut accueillir
    En ce moment tous ses amis peintres
    Peut être alors lui reste-t-il ?
    Quelques idées poétiques pour vivre

    Je sais que pour s'occuper
    Elle fabrique des bouquins
    Mais je ne sais pas vraiment
    ce qu'ils deviendront plus tard

    Dans mes amis peintres
    je sais aussi des solitudes
    Personnellement  moi le Bruno
    je suis un vrai solitaire,

    Oui !  Cela je le sais
    Quelques temps vont passer;
    C'est à voir pour demain
    Je ne sais pas, si vous avez des amis

    Ceux-là qui vous sont proches
    Parmi vos copains copines
    Qui restent lointains
    Dans ce monde de dingues  

    Je sais seulement le vécu
    de cette mauvaise réalité du coronavirus
    Le temps ça reste un vécu
    que l'on partage entre nous

    Là ! Moi; je ne sais que dire
    parfois je songe à des amies proches
    La lumière est ! Vous sauver
    elle n'est pas toujours

    sans quelques regards partagés
    Il est des riens dans des regards
    Qui nous rappellent  des amis
    Tous ces copains copines

    Je me mets en ce moment
    à vouloir téléphoner, a ma famille
    Je suis peut être une vieille chose,
    je n'ai pas d'enfants et  je suis bien seul

    Ma poésie parfois je le sais
    Elle vous dit quelque riens
    Qui sont écrits dans des passage
    J'ignore où vous êtes !

    Cette poésie bavarde
    elle me dit des amies
    et je sais, mes amis lecteurs
    Ceux qui me lisent aussi

    J'espère, c'est ma vie,
    mais personnellement,
    moi je n'en sais pas plus
    Je sais de ces riens vécus

    Le printemps qui vient bientôt,
    oublions le confinement
    et regardons les fleurs
    qui fleurissent au printemps

    Le silence est parfois vécu
    comme de vraies absences
    Parfois il nous fait beaucoup trop mal
    Avez-vous ce rien qui manque ?

    Le printemps qui vient bientôt
    Il me dira des fleurs épanouies
    Le soleil sera un peu plus chaud
    Et la lumière sera plus forte

    Bruno Quinchez Paris le 5 mars 2021

     

  • A propos de la Mort...

    A propos de la Mort...

    Je n'ai jamais été mort, c'est un fait
    qu'est-ce que la mort pour vous ?
    J'ai vécus pas mal de trucs bizarres,
    vous savez Je me sais télépathe

    Et ouvert a diverses choses
    que j'entends dans ma tête
    Les Psys,  ils parleraient de parano
    pour moi c'est du vécu quotidien

    Je me dis parfois en moi même
    Que je sus  Peut être très intelligent
    certes je suis  un peu délirant
    Je  me dis parfois que penser

    Des choses de mon vécu
    Certes vous savez je l'accepte
    Il y a plein de chose dans une vie
    Il me manque une histoire d'amour

    Je sais une dame d'autrefois
    Qui me dit des choses gentilles
    Dans un  ces disque qu'elle a fait
    Et qui est maintenant connu et vendu

    Je ne sais pas pour les histoires de cul
    Mais j'admets toute sa tendresse
    La branlettte ça va un certain temps
    Mais pour moi elle me reste dans le cœur

    Là je vous dis peut être des conneries
    sur mon rapport aux morts
    Mais ça me tournente un peu
    avec la disparition de personnes que j'aime

    Je pense à des morts
    comme  tous ceux là de ma famille
    et des amis poètes
    que je fréquentais autrefois

    Je ne sais que dire de plus
    que la mémoire elle ne ressuscite pas
    Il  y a bien des gens que j'aimais
    et que j'aimerais revoir

    Ma foi n'est pas suffisante
    pour croire à la résurrection
    Je sais seulement des choses
    Qui sont assez bizarres concernant cela

    De nos jours les morts
    Ils ne sont pas trop difficile pour la raison
    Je me dis parfois que je pense
    dans mes amour ceux là tous personnels

    Pour moi l reste bien des choses
    entre le présent et le passé
    Ma mémoire  est faites  de choses
    que j'ai choisies de vivre

    Là vous savez je peux  bien
    vous dire des trucs incroyables
    Mais  vous savez pour moi ce monde
    ce n'est pas l'histoire il change toujours

    Certaines personnes que j'aime
    elles sont pour moi encore crédibles
    Et oui pour moi elles peuvent revivre
    dans ce monde vécus

    Mais je vis dans un monde
    trop rationnel et matérialiste
    La religion est morte
    Du moins je vois des absences

    Peut être pour ces mêmes choses
    Je sais que les choses extraordinaires
    c'est juste une question de foi
    Ne pas tout mettre sur Dieu

    Bruno Quinchez Paris le premier mars 2021

    Lire la suite

  • Les magasins fermés à 18h

    Les magasins fermés à 18h

    Ce soir vers 18h15 je sors dehors pour allez faire mes courses
    Voilà t y pas que tous les magasins sont fermés
    personnellement je ne savais pas trop pourquoi
    et je rentre donc chez moi tout de même surpris je vais voir mon voisin
    qui m'explique que c'est le confinement qui nous est imposé et que les magasins ferment à 18h
    Je créverais peut-être du coronavirus mais laisser moi vivre

    Bruno Quinchez Paris le 26 Féverier 20201

  • Des températures

     

     

    Des températures

    Ce midi, il faisait 18°C ici à Paris
    Il faisait -13°C il y a 8 jours

    Bruno Quinchez Paris le 21 février 2021

    il a fait -10C -15¨C Il y a trois semaines
    C'est monté à 18, 20°C il y a une semaine
    Aujourd'hui le premier mars ça retombe à 8°C à Paris ce soir
    Ils prévoient 4°C à 6°C sur la France demain mardi 2 mars

    Bruno Quinchez Paris le premier mars 2021

    Nota Bene; ça monte à 17°C à 16h

    Dans mon Paris 20ième ce mardi 2 mars

  • Le Vécu quotidien

    Le vécu quotidien

    Un truc qui m'arrive, là j'ai changé de pulls
    Celui-là que je mets aujourd'hui, Il est bien plus chaud
    et moi vous savez, cette différence, ben ça me plait bien
    et je n'ai plus ce froid latent avec des mains froides
    Une chose commune, qui était plutôt mal vécue par moi
    Mais que du bien-être, qui est à vivre maintenant dans cet hiver,

    Bruno Quinchez Paris le 20 février 2021

  • Des moutons et des chèvres, avec quatre cornes

    Page garde duboule

    Sur internet parfois je vois des trucs bizarres entre autre des bestioles comme les moutons et les chèvres mais avec quatre cornes... Une mutation qui est observée de nos jours... Pour les moutons et les chèvres du commun, je ne sais pas comment sont les boucs et les béliers dans les troupeaux classiques, des boucs et des béliers plutôt ordinaires... Mais Là ! Sur la photo ci-dessous, les cornes sont assez impressionnantes

    https://www.techno-s...olu-N20577.html

  • Une Réponse

    Une réponse...
     
    Bibi ! si Parfois tu doutes
    Voilà une petite et belle chose
    Dans celles que moi je redoute
    Parmi toutes ces causes
     
    Pour demain, celui qui vient
    Non ! Je ne sais pas vraiment
    Dans tout ce qui est marrant
    Et  tout ce qui est plutôt bien
     
    Je ne sais pas chez toi
    Tu peux vivre avec ta foi
    Je ne sais pas tout le bon
    Ni les choses d'abandon
     
    Là-bas ! C'est le ciel, de ton pays
    C'est celui là où toi tu vis
    Et c'est pour moi trop lointain
    Cela j'en suis bien certain
     
    Bruno Quinchez Paris le 17 février 2021

     

  • ce soir

    Ce soir...

    Ce soir lundi j'ai bu
    Dans un petit bol plein
    Du lait qui était très frais
    Avec un petit peu aussi
    de chocolat en poudre

    Bruno Quinchez Paris le15 févier 2021

  • le temps qui passe

    Hier je ne savais que vous dire

    Je sais bien que maintenant

    C'est toute la vie qui blablate...